1d) Être éco-responsable

Écrit le: 1er Janvier 2014 
(pour voir la suite des textes fondateurs du projet, consultez la page Projet pour voir la liste des articles)

***

Ce n'est pas…

     Le plus souvent, lorsqu'on parle d'écologie, de sauver la planète, de mouvements environnementaux radicaux, on entend les mots ou les expressions du genre: réduire, consommer moins, vivre dans des maisons plus petites, économiser l'énergie du chauffage (avoir froid l'hiver), éviter l'air climatisée (avoir chaud l'été), recycler… Pire encore, parfois on entend: on ne retournera tout de même pas dans les cavernes à s'éclairer aux chandelles!
     Les écologistes sont souvent vus comme des freins à l'expansion technologique ou économique. Ce sont effectivement des idées fâcheuses, qui ne donnent aucune envie de devenir éco-responsable. Qui veut devoir se priver et en plus, avoir moins de conforts?
     Je pense qu'on regarde les symptômes et on cherche à soigner les symptômes. On oublie trop souvent de regarder la vue d'ensemble, et de retourner à la racine des problèmes. 



C'est plutôt…

     Si je me tourne vers mon mentor, mon enseignante, la nature — prenons par exemple un pommier sauvage: la nature ne réduit pas sa production de fruits pour être plus durable. Au contraire, lorsque les conditions sont bonnes, la nature se montre toujours généreuse!
     Il y a toujours une multitude de fleurs au printemps pour les insectes pollinisateurs, puis une multitude de fruits pour les insectes, pour les oiseaux, pour les écureuils, les cerfs ou l'humain qui passe pas là. Et plus important que tout, le reste — les pétales des fleurs, les pommes pourries, les feuilles qui tombent l'automne, les branchages qui cassent l'hiver — sont une nourriture pour les micro-organismes de la terre, qui à leur tour, fournissent ensuite les nutriments nécessaires à l'arbre pour vivre.

La nature ne réduit pas

     La nature ne crée pas de déchets. Dans le cycle parfait de la nature, tout ce qui est créé sert à quelque chose, à quelqu'un, rien ne se perd, mais tout se transforme, à l'infini.
     Nous n'avons pas besoin d'avoir des maisons moins confortables — plus petites, plus froide l'hiver ou trop chaude l'été. Par contre, nous pouvons repenser comment nous construisons les maisons pour qu'elles soient naturellement confortables — par l'énergie passive par exemple — et par le fait même, qu'elles soient plus économe énergiquement parlant, sans réduire le confort qu'elles nous procurent.

Faire preuve d'intelligence

     Avant de parler de surpopulation ou de famine, parlons d'abord du problème d'acheminer la nourriture produite avant qu'elle ne périme, là où elle est nécessaire. Nous pouvons repenser le modèle agricole pour une polyculture locale. Démantelons le mythe selon lequel l'agriculture biologique a un rendement plus faible et démontrons qu'avec les bonnes connaissances, il est possible d'avoir un rendement maximal sur de petite surface de sol, sans pesticide, avec une fertilisation toute naturelle, à porté de notre main.
     Nous n'avons pas besoin de mettre nos parents en pension pour personnes âgées, et nos enfants en pension éducationnelle, pendant que nous vivons une vie acharnée et sur-occupée et sans une minute pour accorder du temps à nos parents ni nos enfants que nous chérissons pourtant. Nous pouvons par contre repenser le modèle de vie et de travail à proximité de la maison et des personnes que nous aimons.

Écologie et technologies

     L'idée derrière le Dragon Vert n'est pas de tourner le dos à la technologie, bien au contraire. Avoir un ordinateur, l'internet, le téléphone, un appareil photo, une machine à pain ou une lessiveuse sont des conforts que je ne suis pas prête à laisser tomber! Par contre, par définition, le Dragon Vert s'oppose aux technologies polluantes. Les principes d'énergies fossiles, d'obsolescence programmée, ou de croissance économique illimitée sur une planète aux ressources limités n'ont pas leur place dans un tel projet.



     Mais nous, humain, sommes intelligents. Nous saurons trouver une autre source énergétique, une méthodologie de production qui soit respectueuse des ressources naturelles et qui ne crée pas de déchets. Cela est possible, si nous osons reprendre les concepts à leur base. Cela est possible, si nous n'avons pas peur du changement, pour un monde meilleur.


***

1) Introduction


a. Qui est derrière le Dragon Vert?
| Qui suis-je? | Inquiétudes | Idéologies | Être mère | Mission et (r)évolution |
b. Inspiration et Engagement
| Tout commença dans la noirceur | Un monde imparfait | Qui sauvera le monde? | Héritage et Engagement |
c. Qu'est-ce que le Dragon Vert?
| D'où vient le symbole du Dragon Vert? | Pourquoi ai-je choisi ce symbole? | L'oeuf du dragon, la naissance d'une idée | Projet du Dragon Vert | Informations gratuites, pourquoi? |
d. Être éco-responsable
| Ce n'est pas… | C'est plutôt… | La nature ne réduit pas Ce n'est pas… | Faire preuve d'intelligence | Écologie et technologies |
e. Régénération
| Réajustement | Vivre différemment | C'est «durable»? | Réduire? Oui, quand même un peu | Solution «régénératives» |
(pour voir la suite des textes fondateurs du projet, consultez la page Projet pour voir la liste des articles)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire